LES LORIS

 

LES LORIS LORIQUETS ET LORICULES

 

 Ces oiseaux font partis de la famille des psittacidés La différence entre ces 3 groupes d’oiseaux provient de leur taille et de leur forme. Le lori est un oiseau de forme trapue d’une taille de 20 à 32cm. Le loriquet est un oiseau d’une forme plus allongé avec des plumes de la queue plus longue, il mesure environ 18 à 25cm. Le loricule est le plus petit de la famille de forme trapue avec une taille de 12 cm. Une particularité chez cette espèce est le fait qu’il dort la tête en bas comme les chauves souris.

 Le mode de nourrissage chez ces oiseaux est bien particulier. Nous pouvons dire qu’ils sont frugivores, nectarivores, insectivores et en plus pour les petites espèces  les graines rentrent aussi dans leur régime alimentaire. 

Nectarivore: les oiseaux visitent les arbres en fleurs et consomment le nectar  et le pollen de celles-ci à l’aide de leur langue qui est en forme de pinceau chose bien particulière pour ce groupe d’oiseaux

Frugivore : les fruits juteux sont découpés avec leur bec tranchant la chaire en est extraite mâchée pour en consommer le jus puis recrachée

Insectivore : Des insectes sont consommés lorsque les oiseaux récupèrent dans les fleurs le pollen et le nectar

Granivore: des graines mis mures sont mangées par les oiseaux ainsi que certains pépins de fruits 

La famille des loris présente en France est composée de 4 genres qui sont Chalcopsita avec 6 espèces:lori de Duvenbode, lori Noir, lori Cardinal, lori à front rouge et lori à front rouge d’Aru.

Genre Eos avec 6 espèces : lori rouge, lori rouge de buru, lori strie bleu, lori histrio, lori à nuque violette et le lori à nuque violette de Wallace.

 Pour le genre pseudo une seule espèce qui est le lori à dos blanc. Une particularité chez cette espèce elle peut se présenter avec deux couleurs différentes soit à phase rouge ou à phase jaune.Un couple de loris à phase jaune peuvent donner naissance à un oiseau à phase rouge.

  

Lori à dos blanc

 Et la dernière qui est le genre lorius qui à 6 espèces le lori à calotte noire, lori à calotte noire de Salvadoris, le loris à queue verte, lori des Moluques, le lori des Moluques à dos jaune et le lori des dames.

Loris des Moluques

La famille des loriquets  présente dans notre pays est composée de 5 espèces  répartis en 28 familles. La plus importante est le genre  Trichoglossus avec 19 espèces qui sont le loriquet d’Edward, le nuque verte

 

 

Loriquet à Nuque Verte

Swaison, le loriquet de nouvelle Calédonie, loriquet de Fortein, de Djampea, de Masséna, loriquet à tête bleu, de Rosenberg, loriquet Goldi, loriquet Eutéle, loriquet Ecaille, loriquet de Meyer, loriquet Orne, loriquet de Johnston, loriquet à collier rouge, loriquet de Sumba et loriquet vert de Sula.

Genre Glossopsitta une seule espèce qui est le loriquet musqué, pourquoi ce nom et bien tout simple il fait parti des rares oiseaux à dégager une odeur bien particulière.

Genre Charmsyna avec 5 espèces le loriquet joli, loriquet joli à croupion noir, loriquet de Joséphine, le loriquet magnifique et le loriquet des mont Goliath

Genre Orepsittacus  avec seulement 2 espèces qui est le loriquet du mont Arfact et le grand loriquet des monts du Sud Est.

Genre Neopsittacus  2 espèces, le loriquet de victoria et le loriquet de mussenbrock.

Famille des loricules : est représentée par 4 espèces qui sont, loricule vernale, loricule de malacca le plus courant et le plus facile à faire reproduire, loricule de Bonaparte et enfin loricule de mindanao ;

Genre Vini  1 seule espèce qui est le loriquet vini à crête bleue

Ceci n’est pas une liste complète mais la liste des oiseaux élevés en France (liste faite sur les bases du recensement du Lori Club France)

Répartition géographique : les loricules vivent en Asie du Sud Est, jusqu’aux îles de l’Indonésie et au Philippines ;

Loris et loriquet : se trouvent en Nouvelle Guinée et les îles proches, Indonésie, Papouasie, et les îles proches, les îles Moluques, l’Australie, les îles de Timor et de Wetar .

 

 

Bâtiment des Loris

 Mode de logement dans mon élevage : tous les loris et loriquets de grande taille sont logés dans un bâtiment qui leur est entièrement réservés. Les murs intérieurs sont recouverts de carrelage ainsi que le sol vu leur alimentation, ces oiseaux font des déjections liquides. Donc le fait d’avoir les murs et le sol recouverts de carrelage cela facilite grandement le nettoyage du bâtiment. Chaque couple est loge à l’intérieur du bâtiment dans une volière suspendue (dimension de la volière 1m. de long 0,70 de large 1m en hauteur le tous à 1m. du sol) le nid reste toute l’année a leur disposition, car il aime y passer la nuit. Les nids font 25cm par 25cm de base pour 40 cm de hauteur. Le trou d’envol est 10cm de diamètre. Un bout de grillage est fixé après la paroi intérieure pour leur faciliter la sortie du nid, surtout aux jeunes oiseaux. Le fond du nid est percé de plusieurs trous afin de permettre aux matières liquides de s’évacuer.Une couche de 10 cm de copeau de bois est mise dans le nid. Le nid doit être régulièrement  nettoyé pendant la période d’élevage si les parents le permettent. Le nid est fixé à l’extérieur de la volière. Deux mangeoires sont à leur disposition une pour la bouillie et une autre pour la pâtée, plus un plat pour le bain car ces oiseaux se baignent tous les jours.Pour ce qui est de la partie extérieure les dimensions sont les suivantes 2m. De long, 0,70 de large pour 2m. De haut. Le sol est recouvert d’une couche de sable qui est changé une fois par an. Deux barreaux fixés à chaque extrémité pour avoir un plus long espace de vol. un plat est aussi à leur disposition pour leur permettre de se baigner. Les loris ont  accès aux volières extérieures tous les jours du mois d’avril au mois de novembre. Le reste de l’année ils ne vont à l’extérieur que lorsque la température et le temps le permette. Les autres jours ils restent dedans et le bâtiment qui est légèrement chauffé mini 15°.

Les petits loriquets et les loricules sont logés chez moi dans une pièce d’élevage .Ils sont tous dans des volières suspendues de 1 mètre cube par couple la température minimale est de 19° plus une lampe à infra rouge pour les loricules afin qu’ils puissent bénéficier d’une source de chaleur supplémentaire s’ils en ont besoin.Les perchoirs des volières sont souvent renouvelés car les oiseaux si frottent le bec toutes les fois qu’ils ont fini de manger. Pour eux ceci est une façon de se le  nettoyer. Je change et lave les mangeoires tous les jours, pour éviter la transmission de maladie.

L’hygiène est quelle que chose de très important pour l’élevage de ces oiseaux. 

Les loricules font partis des rares groupe de perroquets pouvant être installés en volières plantées. 

La nourriture : une bouillie est distribuée tous les soirs elle est composée de 1 part de blédine miel, 1 part de flocon d’avoine, ½  de germe de blé, ½ part de levure de bière et ½ part de maïzena.

A ce mélange de farine je rajoute des fruits et des légumes réduits en pulpe ; les fruits sont de la pomme, poire, orange, pamplemousse, kiwi, fraise, raisin, figue de barbarie, grenade, mangue, melon, tomate,  etc.

Deux fois par semaine un apport en protéine animal est ajouté à cette nourriture sous forme de vers de farine ou de viandox

Pour les légume ils disposent de carotte courgette, poivron, endive et feuille de choux, luzerne.

Une fois que les ingrédients ont été réduit en pulpe je rajoute la farine, et chose à ne pas oublier de mettre dans cette bouillie c’est du miel et du pollen de fleurs.Le tout est délaye avec de l’eau tiède pour obtenir une bouillie qui a la consistance de la pâte à crêpe.

Le matin une ration de graines leur est distribuée.Le mélange que je leur donne est compose ainsi une dose de graine pour perruches une dose d’alpiste et ¼ de dose de tournesol blanc. L’hiver lorsque la température est relativement basse une dose de tournesol strié est rajoutée à ce mélange. Les graines sont données en très petite quantité aux oiseaux, la valeur d’une cueillere à café pour un couple de loris rouge.De temps a autre je leur donne une branche de millet.Nous pouvons leur donner de temps à autre et quand la saison le permet des fleurs fraîches pour qu’ils puissent récupérer du nectar et du pollen.

MODE DE REPRODUCTION : Juste avant la période de reproduction les mâles loris et loriquets peuvent se montrer assez agressifs, et bruyants. Parfois les mâles restent au nid avec la femelle mais dire s’is participent à la couvaison je ne peux l’affirmer.La période d’incubation dure environ vingt cinq jours. La ponte est composée en général de  deux œufs. Une fois un couple de loriquet à nuque verte m’a fait une ponte de  trois œufs, qui m’ont donnés trois petits. A la naissance les jeunes oiseaux sont aveugles et recouvert d’un duvet blanc, leur bec est noir, il change de couleur quelques semaines plus tard. Ils restent au nid entre dix à douze semaines.

Pour les loricules les deux sexes participent à la collecte des matériaux pour la confection du nid. En général seule la femelle transporte les éléments dans son plumage jusqu’au nichoir, comme le font les inséparables. Un nid pour perruche ondulée leur conviendra. Les oiseaux pondent un œuf par jour et non un jour sur deux ou sur trois comme les autres loris. Une ponte typique est de quatre œufs, l’incubation dure vingt jours et les jeunes s’envolent cinq semaines plus tard.

Des oiseaux bien nourris et maintenus dans de bonnes conditions peuvent vivre  vingt ans. De jeunes oiseaux élevés à la main deviennent de bons compagnons et des imitateurs de talent.

 

 

LORIQUET DE GOLDIE

TRICHOGLOSSUS GOLBIE

 

Lieu de vie: Nouvelle Gui,ée on le trouve a des altitudes de 1400 à 2000 M. A l'état sauvage il arrive que l'on rencontre des bandes constituées de 30 à 40 individus. Ils fréquentent les eucalyptus ou ils trouvent une partie de leur nourriture surtout quand ceux ci sont en fleurs.

Description : Longueur 19 cm pour un poid de 50 à 65 g. La couleur principale est le vert. Ltête est couverte d'une couronne rouge. La nuque et les joues sont de couleur pourpre. Lapoitrine est d'un vert jaune avec des striures d'un vert plus foncé. Les ailes et le croupion sont vert foncé. Le bec est noir les pattres sont grises. La différence de taille ou de couleurs plus vives ne sont pas des signes pour reconnaitre les males des femelles. Le seul moyen pour ètre sur du sexe des oiseaux est de faire faire une analyse par A.D.N par la plume, qui est plus facile à prélever que le sang. Ce sont des petits oiseaux captivants par leur beauté et par leur tempérament ils sont très calmes et sont relativement bon reproducteurs.

Logement: ces oiseaux se plaisent mieux dans des cages que dans des grandes volières. Cuez moi, les oiseaux sont maintenus danbs des cages suspendues de 1 M de long pour 0,70 M de large et de 1 M de hauteur pour l'intérieur du batiment, pour la partie extérieur les dimensions des cages sont de 0,50 M de large pour 0,50 M de long et 0,50 M pour la hauteur. Par temps froid les oiseaux sont fermés dans le batiment ou une température de 18° est maintenue en permanance. La possibilité de prendre un bain leur est donnée tous les jours, l'été la baignoire est installée dans la partie extérieur. l'hivers la baignoire est mise dans la cage intérieur. D e temps en temps les oiseaux sont vaporisés pour remplacer la pluie qu'ils ont l'habitude de recevoir quand ils peuvent sortir. Le bain est très important pour les loris, il permet de maintenir un plumage en bon état. Un lori qui a un plumage bien entretenu est un oiseau en bonne santé. Lesoiseaux disposent de deux perchoirs par cage, un fixe qui est une branche d'arbre changée régulièrement, le 2ème perchoir est une petite chaine en plastique qui rentre en mouvement toutes les fois que l'oiseau se perche dessus. Les loris aiment jouer, le faite d'avoir un perchoir en mouvement est pour eux source de plaisir et d'amusement.

Nourriture: elle est distribuée deux fois par jours. Le matin, je donne de la pattée seche (pattée pour perroquet) accompagnée de granulés pour oiseaux frugivore (les loris dans la nature ne mangent pas que des fruits et du nectar, ils mangent aussi des petits insectes qui sont dans les fleurs des arbres.) Le soir il leur est prposé une bouillie faite de plusieurs farines, 1 dose de bledine miel, 1 dose phosphatine vanille 1/2 dose de germe de blé, 1/4 dose de levurede bière, 1/4 de dose de maîzena ( farine de fleur de maîs) du miel de fleurs et du pollen. Les fruits et les légumes (orange, grenade, figue de barbarie, banane, pomme, poire, fraise, raisin, melon, kiwi, mangues, carotte, tomate, concombre, celeri) qui sont donnés aux oiseaux sont réduits en pulpe et rajouté à la farine, le tout est delayé avec de l'eau tiède afin d'obtenir une bouillie qui a consistance de la patte à crèpe. Cette préparation est faite tous les jours juste avant de leur ètre distribuée, il ne faut pas croire qu'il faut énormément de temps pour faire cette préparation journalière, soit environ 1/4 d'heure pour faire 7 à 8 litres de bouillie par jour. Il existe dans le commerce de la nourriture toute prète dans laquelle on rajoute de l'eau, il est sur que ces préparations sont équilibrées; mais il n'y a pas beaucoup de produit naturel dans ces préparations et de plus nous ne sommes pas à l'abri d'une erreur de fabrication qui peut avoir de facheuses conséquenses sur la santé de nos petits pensionnaires; plusieurs élevedurs en on fait l'expérience. Nous sommes tous d'accords pour un retour vers une nourriture plus saine et une production bio pour notre alimentation pourquoi nos oiseaux n'y auraient pas droit eux aussi. ( Je suis concient que les cheveux de certaines personnes vont se lever tout droit sur leur tête quant elle lirons ces quelques lignes, mon avis est personnel et je respecte ceux qui ont une autre opinion sur ce mode de nourissage; a mon avis un grand débat peut ètre ouvert à ce sujet.)

REPRODUCTION: la ponte est de deux oeufs qui sont couvés par la femelle pendant 23 à 25 jours. A leurs naissances, les oisillons sont nus, ils se couvrent d'un duvet de couleur blanche à 7 jours, à 20 jours les yeux sont ouverts, le bec est de couleurbrun, les pattes sont noires. A 25 jours les plumes font leur apparition, à 8 semaines le petit est entièrement emplumé. Le jeune quitte le nid à environ 70 jours. Le nid que j'utilisde à la forme d'un L renversé.

Au dernier recensement fait par le loris club France il a été denombré 23 oiseaux soit 8 couples + 7 oiseaux isolés. Diamètre des bagues 4,5 maturité sexuelle 1an, statut au regard des conventions internationales : annexe II/B

 

M SALLIEN Gérard